En 2015, je suis à tout hasard « tombé » sur un reportage sur cette culture. Comme j’étais justement à la recherche d’une nouvelle culture pour occuper ma période hors temps des sucres, je n’ai fait ni un ni deux et je suis allé visiter quelques safranières. Juste assez pour me donner le goût d’expérimenter et d’en cultiver pour ma consommation personnelle.

Le safran, c’est joyeux, la fleur nous fait sourire. Sans s’en rendre compte, elle opère sur nous une magie qui nous hypnotise. J’ai donc débuté une modeste culture de safrans en 2016.

Devant la joie que m’a procurée la vision quotidienne de cette magnifique fleur, mon cœur n’a pu s’empêcher d’étudier plus précisément cette culture. Mes recherches m’ont démontré que les étapes pour  prendre soin de cette magnifique fleur durant tout le processus sont très exigeantes, mais tout cela ne m’a pas empêchée d’augmenter ma culture, à  l’été 2017, pour atteindre une quantité de 10,000 bulbes de safran. Tout est maintenant terre, ne reste plus à attendre l’automne. Oh j’oubliais… il faudra désherber entre-temps…  Des heures de plaisir à venir!